dormakaba
Actualités & Medias
Actualités & Medias

Parlez-vous « ConstrucTech » ?

Oubliez tout ce que vous savez sur la construction d’édifices. Parpaings, briques et cloisons sont indispensables, certes, à condition d’y ajouter une touche d’innovation. Les nouvelles technologies n’en finissent pas de gagner le secteur des BTP. L’avenir est au constructech !

« Constructech » : ce mot-valise, fusion des mots « construction » et « technologie » parle de lui-même. Longtemps focalisé sur les matériaux lorsqu’il s’agissait d’innovations, le secteur BTP (Bâtiment et Travaux publics) entre dans l’ère du 2.0. Désormais, les start-up, elles aussi, interviennent dans la construction, aux côtés des habituels maçons, plombiers et autres électriciens.

Au mois de décembre dernier, le cabinet PwC révélait ainsi dans son étude « Innovation et BTP, la transformation du secteur est en marche », que 100 % des grands groupes de BTP collaborent désormais avec des start-up, et que 41 % des start-up identifiées sur le secteur du BTP ont été créées au cours des deux dernières années.

La révolution en 5 points clés

Le but de cette mini révolution au sein de l’une des plus anciennes industries du monde ? Répondre à 5 enjeux principaux : sécurité, productivité, expérience utilisateur, développement durable et développement des villes intelligentes (Smart Cities).

Casques et gilets connectés ou encore systèmes de réalité virtuelle permettant de mieux identifier les zones de danger et les risques éventuels deviennent ainsi la norme sur les chantiers. D’autre part : « Les enjeux sociétaux sont bien présents à l’esprit des acteurs du BTP, notamment l’intérêt pour le développement durable. Ce dernier est un moyen de s’adapter aux changements économiques et est une priorité stratégique tant pour les acteurs privés que pour les pouvoirs publics, et semble être un investissement rentable dans le temps », explique Jean-Romain Bardoz, associé au sein du secteur Ingénierie et Construction chez PwC. D’où la croissance exponentielle de start-up collaborant de plus en plus avec les grands noms français du BTP.

Des start-up qui mettent principalement au point des outils digitaux et collaboratifs facilitant le pilotage de projet ou encore l’intermédiation entre chacune des parties intervenant sur un chantier…Mais aussi des jeunes pousses de la « tech » portées sur les innovations liées aux matériaux ainsi qu’aux procédés de construction ou encore aux outils technologiques (robotique, applications mobiles, réalité virtuelle, drones, etc.) qui servent de facilitateur à la fois pour les maîtres d’œuvre, les entreprises, ainsi que pour les ouvriers du bâtiment eux-mêmes.