dormakaba
Actualités & Medias
Actualités & Medias

Le gestion d'accessibilité au sein des EHPADS

Les EHPAD sont des espaces de vie où la gestion des accès et la liberté des personnes sont complètement liés. Garantir la sécurité des résidents et du personnel, contrôler les accès tout en maintenant des espaces de liberté et tout en créant un espace bienveillant, tels sont les enjeux auxquels les industriels font face pour répondre aux besoins des EHPAD.

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter par Mail

Quels besoins les gestionnaires d’EHPAD expriment-ils en termes d’accessibilité à leurs établissements ?

Leurs contraintes sont diverses. D’abord il ne faut pas oublier que les EHPAD font partie de ces établissements qui doivent se soumettre à des normes françaises, européennes, des décrets, des articles réglementaires, des DTU, en perpétuel mouvement. Or, toute cette réglementation est un principe obligatoire qu’il n’est pas toujours simple de maitriser. D’autre part, un EHPAD a pour mission de protéger ses patients des dangers extérieurs et d’eux-mêmes. Enfin, le personnel soignant doit pouvoir gérer les résidents simplement et en toute sécurité. Ces trois paramètres doivent impérativement être pris en compte dans la conception et la mise en place de leurs systèmes d’accès aux bâtiments, mais aussi à l’intérieur des bâtiments.

Quelles problématiques concrètes peut-on rencontrer sur les différents accès d’un EHPAD ?

Prenez par exemple les portes coupe-feu, obligatoires dans un établissement recevant du public (ERP). Ces portes doivent être faciles à ouvrir en cas d’urgence, y compris par les résidents. Elles doivent également se refermer après le passage des résidents et du personnel, mais tout en respectant une temporisation minimale afin de laisser passer les personnes à mobilité réduite. Elles doivent, en outre, s’ouvrir à 180°… Idem pour les sas d’entrée. Ils doivent être automatisés pour faciliter l’accès aux bâtiments, ils doivent répondre à toutes les normes en vigueur, et en même temps ils doivent pouvoir être gérés très facilement afin de contrôler les entrées et les sorties. De fait, si, aujourd’hui, d’après la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie), l’accessibilité est l’une des priorités des EHPAD, ce n’est pas un hasard !

Justement, quelles sont les solutions proposées par les industriels pour optimiser la sécurité intérieure de ces bâtiments ?

Optimiser la sécurité intérieure de ces bâtiments, c’est déjà s’assurer de savoir, à tout moment, qui entre dans les locaux. Un EHPAD voit circuler plusieurs centaines de personnes par jour, qu’il s’agisse de résidents, de visiteurs, du personnel soignant ou encore de prestataires extérieurs. Or, tous n’ont pas accès aux mêmes espaces. En effet, avant la loi Dépendance et Liberté entrée en vigueur en 2016, les résidents d’un EHPAD atteints d’Alzheimer par exemple, devaient être enfermés…comme dans des cellules ! Depuis, la libre circulation des personnes est obligatoire, mais elle doit impérativement être organisée et gérée. Pour administrer simplement les mouvements de tout ce monde, il existe des systèmes de sécurisation flexibles et sur-mesure qui assurent un contrôle centralisé de l’ensemble des accès. Ces systèmes permettent de contrôler le flux des personnes, de gérer les autorisations d’entrée et de sortie, voire de commander les ascenseurs. Le tout de l’entrée principale du bâtiment jusque dans les zones sensibles.

Est-il possible de contrôler totalement ces accès ?

Bien sûr ! Certaines zones sensibles d’un EHPAD, telle qu’une unité de vie protégée (UP) par exemple, nécessitent en effet des accès ultra sécurisés. L’idée étant de limiter les allers et venues des résidents dans les espaces non autorisés, tout en laissant aux personnels soignants la possibilité de circuler le plus simplement et rapidement possible. Il existe pour cela des solutions mécaniques et électroniques qui permettent de maîtriser l’ensemble des accès du bâtiment. Il est ainsi possible d’organiser les autorisations d’accès des uns et des autres dans le temps et l’espace. Et toutes les applications nécessaires à l’organisation de cette circulation sont réunies dans un seul et même système. Il est donc possible de saisir les horaires, de gérer les médias d’accès, de réaliser un suivi d’activité… Ainsi, ces systèmes peuvent-ils non seulement garantir la sécurité des résidents, mais aussi simplifier les procédures administratives grâce à des procès verbaux « auditables » et certifiés dans lesquels sont consignés tous les événements, jour après jour.

Documentation https://dk.world/2tyaKL7

Est-il possible, malgré tout, de concilier sécurité et protection de la vie privée ?

Il est bien évident que garantir la sécurité de chacun et contrôler les accès n’implique pas de priver qui que ce soit de ses espaces de liberté. Les systèmes dont nous parlons ont été pensés pour que chacun puisse aller et venir sans contraintes, sans privation de ses droits, et également sans risque d’intrusions intempestives. C’est une question particulièrement importante pour les EHPAD qui sont confrontés à ce type de phénomène avec des patients atteints, par exemple, de troubles neurologiques. En effet, avec la loi Dépendance et Liberté dont nous parlions à l’instant, sont apparues des problématiques telles que des résidents qui changent de chambre la nuit, ou encore des cas de viols ou d’agressions…Bref, il était nécessaire de trouver des solutions qui permettent de protéger les espaces privés, mais aussi, et surtout, la dignité de tous les résidents.

Or, certaines solutions innovantes, telle que la solution via un transpondeur, permettent ainsi, par simple contact avec la poignée, d’ouvrir une porte aux personnes qui y sont autorisées. La main devient ainsi une clé à elle toute seule. De l’intérieur, la porte reste ouverte. De l’extérieur, elle est automatiquement refermée dès que le résident entre dans la pièce. Le transpondeur, qui utilise la charge électrostatique du corps humain, est suffisamment petit pour être porté dans une poche, dans un sac, sur un fauteuil roulant ou autour du cou. Les avantages de ce type de solution sont de deux ordres. D’une part, les soignants n’ont plus à jongler avec des trousseaux de clés et gardent les mains libres. A ce sujet d’ailleurs, ORPEA a mené une enquête permettant de vérifier l’efficacité de ces solutions. Il en ressort qu’en 4 mois, aucun incident n’a été constaté sur les sites équipés, et les personnels ont souligné un gain de temps de 70 % dans leur activité quotidienne. D’autre part, les résidents préservent leur espace privé, et donc leur intimité. C’est un système très simple, performant et parfaitement adapté aux EHPAD puisqu’il permet facilement de mettre en place des contrôles d’accès.

Or, les résidents d’une maison de retraite, quelle que soit leur pathologie, doivent se sentir comme à la maison, et ne pas avoir de soucis supplémentaires au sujet de leur sphère privée, car un sentiment d’insécurité est synonyme de stress, voire de rejet et de peur. Cela peut entrainer des situations conflictuelles que doivent gérer les membres du personnel. Avec des solutions de contrôle d’accès aussi simples que celui dont je viens de parler, les résidents et les soignants peuvent vivre leur quotidien plus facilement et avec une plus grande décontraction.

Nous parlons beaucoup de sécurité, d’accès contrôlés… Tout cela est-il compatible avec un environnement bienveillant ?

Une fois encore, sécurisation et contrôle des accès ne signifie pas « enfermement » ! En réalité la transparence, au sens propre, comme au sens figuré, est au cœur de tout. De fait, aujourd’hui, sécuriser un espace ce n’est pas le cloisonner, bien au contraire, c’est donner plus de liberté et d’autonomie aux résidents tout en contrôlant leurs allers et venues. Ainsi, le personnel ne passe plus son temps à faire la police dans les UP mais consacre tout son temps au bien -être des résidents et à leur sécurité.

D’autre part, les industriels du secteur ont compris l’importance de mettre au point des solutions de contrôle d’accès qui laissent passer la lumière, qui donnent à voir, au-delà des murs. Aujourd’hui, rien de tels que des éléments translucides pour instaurer une atmosphère accueillante au sein d’un établissement de santé et placer, sur de bonnes bases, le lien entre patients, familles et membres du personnel.

Pour en savoir plus sur nos solutions d’accès, consultez www.dormakaba.fr/sante ou contactez nous par Mail