dormakaba
Actualités & Medias
Actualités & Medias

L’intelligence artificielle (IA), l’avenir de la maintenance ?

IA : l’homme en mieux ?

L’ère de l’industrie 4.0 a sonné. Dans son sillage, un aréopage de nouvelles technologies parmi lesquelles l’Intelligence Artificielle. Une intelligence de plus en plus étendue au domaine des services de maintenance. De quoi palier les ratés de l’être humain et lui permettre de devenir encore plus efficace !


Hier scenario de réalisateur hollywoodien ultra visionnaire ou fantasme de savant fou, l’intelligence artificielle (ou IA) fait aujourd’hui bel et bien partie de notre quotidien. Dans nos mobiles, nos ordinateurs, nos maisons, nos voitures, les algorithmes de l’IA fonctionnent à un rythme effréné et le secteur industriel n’échappe pas à ce rouleau compresseur technologique.  D’abord apparue dans les ateliers de production, l’IA y fait désormais son apparition dans les services de maintenance. Et pour cause : la Société Internationale d’Automatisation (ISA) estime que les industriels perdent chaque année 647 milliards de dollars dans le monde en raison des temps d’arrêt engendrés par les pannes de leurs équipements. Un coût faramineux dont les entreprises peuvent s’affranchir grâce à l’intelligence artificielle. Bref, plutôt que d’attendre la panne avant d’envisager une réparation (maintenance réactive), ou de remplacer des pièces selon un calendrier souvent incontournable (maintenance préventive), elles sont désormais de plus en plus nombreuses à mettre en place des systèmes d’IA pour prévoir et résoudre les problèmes avant qu’ils n’arrivent… Bienvenue dans la maintenance prédictive.


Le dialogue entre l’homme et la machine

L’idée : recueillir, grâce à cette savante combinaison d’algorithmes, un maximum de données sur l’état de fonctionnement, en temps réel, des installations industrielles. Concrètement, les logiciels d’IA lisent les données générées à partir de l’équipement et détectent toute variation anormale de fonctionnement, puis ils se concentrent sur les modèles de défaillances prédéfinies pour détecter une déficience éventuelle. In fine, cette lecture intelligente des anomalies et des échecs permet de détecter des défauts qu’un homme serait incapable d’anticiper. 

Pas question, pour autant, de se passer intégralement de l’être humain. Bien au contraire. En matière d’intelligence artificielle appliquée au domaine de la maintenance, tout l’environnement des machines est pris en compte, y compris l’humain ! Ainsi certains moteurs d’IA permettent-ils à n’importe quel opérateur de maintenance de détecter les pannes le plus rapidement possible, mais aussi, a posteriori, de vérifier la bonne remise en état des machines. Mieux, en matière d’interventions elles-mêmes, l’IA permet également d’instaurer un « dialogue » avec l’opérateur afin de lui indiquer les bons gestes, voire lui permettre de faire le lien avec un autre opérateur, plus expérimenté, se trouvant à distance.

Reste, avant que l’intelligence artificielle ne devienne la norme, à régler les questions éthiques et culturelles qui lui collent toujours à la peau. Car pour que les systèmes d’IA soit optimaux, encore faut-il recueillir de la donnée de qualité et garantir, a minima, que celle-ci soit bel et bien sécurisée…


Pour en savoir plus sur l'Intelligence artificielle et le bâtiment cliquez ici et ci-après pour découvrir nos services.

​​​​​​​*(source du visuel utilisé : freepick.com)