dormakaba
Actualités & Medias
Actualités & Medias

8 éléments à vérifier sur votre porte automatique en hiver

Plus les rudes mois d'hiver approchent, plus il devient important de vous assurer que vos portes automatiques fonctionnent correctement - pour des raisons de confort, de sécurité, et par souci d’économie. Afin d'assurer que votre environnement de travail reste confortable et que votre commerce est en mesure d’assurer son activité, nous avons mis au point une liste de contrôles de base.

Checklist hebdomadaire

Nous recommandons de vérifier ces éléments de sécurité chaque jour, ainsi qu’après chaque coupure de courant ou interruption du fonctionnement de la porte automatique. Ces vérifications sont un minimum, et viennent évidemment en complément des vérifications figurant dans le manuel d’utilisation.

  1. Marchez vers la porte à un rythme normal.
  2. La porte devrait s'ouvrir avant que vous n'atteigniez le seuil de la zone de passage.
  3. Dans le cas des portes automatiques coulissantes : restez immobile au niveau du seuil de la zone de passage pendant au moins 10 secondes. La porte ne doit pas se fermer car vous êtes dans la zone de détection.
  4. Eloignez-vous de la zone. La porte doit rester ouverte pendant minimum 1,5 seconde - ou plus, en fonction du réglage de la temporisation demandé lors de la mise en service -  et doit se refermer lentement et en douceur.
  5. Vérifiez le seuil de la zone de passage. Il doit être propre et ne pas être encombré d’objets susceptibles de provoquer un trébuchement ou un dérapage.
  6. Inspectez le vitrage et les bandes de visualisation autocollantes de sécurité. Ces autocollants doivent être présents et en bon état.
  7. Si un rideau d’air chaud ou une climatisation sont présents, sont-ils en fonctionnement ?
  8. Répétez les étapes 1 à 5 à partir de la direction opposée si la porte est utilisée pour la circulation dans les deux sens.

NE PAS UTILISER LA PORTE si elle échoue à l'un de ces contrôles de sécurité ou si elle ne fonctionne pas correctement. Appelez sans attendre le prestataire auprès de qui vous avez souscrit votre contrat de maintenance.

Ne pas avertir votre prestataire peut engendrer les conséquences suivantes :

  • Risques pour la santé et la sécurité
  • Défaut de sécurisation des lieux - Protection des personnes et/ou des biens
  • Incapacité à ouvrir les locaux
  • Obligation pour vous ou vos collaborateurs de rester en surveillance après les heures d'ouverture pour attendre un technicien de maintenance
  • Fermeture forcée du lieu lié à une température inacceptable - Perte d’exploitation
  • Manque à gagner - Perte de revenus

Pour plus d'informations